Le difficile renouvellement des navires de ligne français

Le Dunkerque au havre _ au fond le Strasbourg

Le Dunkerque au Havre le 17 juin 1939 avec au fond le Strasbourg (Collection Wilfried Langry)

A la fin de la Grande Guerre, dans un contexte de désarmement généralisé, la Marine Nationale n’apparaît pas comme une priorité. Pourtant, beaucoup de grands navires sont fatigués et usés par quatre années de service.

Lire la suite

Publicités

Les Sous-marins du type Roland Morillot

Inspection Roland Morillot et La Praya par officier allemand

Officier de la Luftwaffe inspectant le La Praya (Collection Wilfried Langry)

La Marine Française a développé très tôt son arme sous-marine qu’elle considérait comme une arme de défense face aux grandes flottes océaniques. Au sortir de la Première Guerre mondiale, la composante sous-marine resta un axe majeur de développement, malgré les attaques des anciens alliés qui voulaient le bannissement pur et simple de cette arme.

Lire la suite

Les marques particulières de la Marine française de l’entre-deux guerres

Contre torpilleur Epervier à l'ancre

L’Epervier montrant son symbole de coque 2- et son anneau blanc de cheminée (Collection Wilfried Langry)

Durant l’entre-deux guerres, le marquage particulier des navires français prend une importance toute particulière. En effet, l’arrivée de nombreux bâtiments neufs et le fonctionnement tactique des deux escadres imposent une identification des navires à longue distance. L’électronique n’ayant pas encore fait son apparition, ce sont des moyens optiques qui sont mis en place. On verra donc apparaître de grands chiffres sur les coques et des anneaux de couleurs peints sur les cheminées.

Lire la suite

« À bord du Charles de Gaulle » de Benjamin Decoin et Cyril Hofstein

livre_0

Le photographe Benjamin Decoin (régulièrement embarqué à bord des bateaux de la Royale) et le grand reporter Cyril Hofstein (Figaro magazine, a commencé au Chasse-Marée) proposent un nouveau reportage photographique commenté et ramassé sous la forme d’un livre : À bord du Charles de Gaulle (Paris, Éditions Duchêne EPA, 2017, 192 pages). Si l’exercice n’est pas fondamentalement nouveau, il se révèle d’une très grande qualité, tout en renouvelant le genre. Par ailleurs, l’ouvrage bénéficiera d’une présentation officielle par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et l’Amiral Prazuck, à la mairie de Paris le jeudi 14 décembre (évènement ouvert à la presse).

Lire la suite

Les Europe navales : quelles perspectives pour l’utilisation diplomatique de la Flotte ?

 

 

© Anton Balazh.

© Anton Balazh.

Quelle est la première marine européenne ? La question est simple mais la réponse ne peut qu’être complexe. Ravir la place de première force navale européenne est une potentielle source de prestige dont peut découler un certain capital politique. Sur le plan géopolitique, il ne s’agit pas d’ « une » mais bien des Europe. C’est pourquoi est repris, ici, le concept d’ « Europe en cercles concentriques » non pas pour désigner une quelconque réforme de l’Union européenne mais bien différentes organisations internationales qui ne reposent pas sur le même espace géographique, tout en ayant le continent européen en partage. Horizon qui permet de souligner que la Marine nationale ne sera la première marine d’ « Europe » que dans un seul de ces cercles et, pour rayonner plus en avant, n’a que deux solutions à sa disposition dont une seule est viable : l’expansion budgétaire et la création de forces navales bi- ou trilatérales.

Lire la suite

Les Zumwalt, pièces maîtresses de trois SAC à dominante anti-navires ?

© US Navy. L'USS Zumwalt (DDG-1000) marche en formation avec l'USS Independence (LCS-2) le 8 décembre 2016.

Une tribune (« Les destroyers Zumwalt, pièce maîtresse de trois nouveaux groupes navals ? », Revue Défense nationale, Tribune n°839, 4 novembre 2016) tentait de proposait un exercice prospectif quant au futur emploi des trois « destroyers » de la classe Zumwalt au sein de l’US Navy. Une année plus tard, les décisions d’abandon des programmes LRLAP et HVP diminuent drastiquement l’intérêt de la batterie principale des Zumwalt, optimisée autour de ses deux pièces d’artillerie. C’est pourquoi il serait question de les employer pour la lutte anti-navires, remettant au premier plan leur batterie secondaire.

Lire la suite

« World Submarines : Covert Shores Recognition Guide » de H. I. Sutton et C. Edward Davis

51x+fUr65QL._SX381_BO1,204,203,200_

MM. H. I. Sutton et C. Edward Davis proposent World Submarines : Covert Shores Recognition Guide (2017), soit un guide d’identification des sous-marins actuellement en service de par le monde. Cet ouvrage aurait pu apparaître comme un guide aussi technique et aride qu’un annuaire naval. Mais, comme tout bon annuaire naval, il recèle de très précieuses informations dans le recensement effectué  et est un très rare outil pour reconnaître les sous-marins : une tâche assez ardue pour qui s’est déjà essayé à l’exercice.

Lire la suite