Prise de mer chinoise ?

© Le Monde.

© Le Monde.

Nous abordions la question d’une prise de mer avortée de la part de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques entre le début des années 1960 et la fin des années 1980. D’où l’intérêt de questionner une telle tentative par la Chine dans la mesure où l’ « OBOR » (One Belt, One Road – ou nouvelles routes de la soie) tend à une double prise de mer et de terres tandis que Pékin pourrait bouleverser le jeu énergétique mondial.

Lire la suite

L’Armée de Mer dans les constitutions

Mobilisation_order_france_2_august_1914

Quand est-ce que que surgissait l’appellation d’ « Armée de Mer » ? Cette affaire mineure peut conduire à s’appuyer sur le corpus des constitutions françaises afin de retracer l’évolution de l’appellation de la force armée dans les institutions politiques de la France depuis 1791. Dans cette perspective ce serait, en définitive, l’appellation de « forces armées » qui s’imposerait. Pratique bien commode et permettant de distinguer la force militaire propre à un milieu – au sens de l’institutionnalisation de la réponse politico-militaire apportée à une conflictualité – de ses divisions tactico-opératives : les « armées », corps d’armées, divisions, brigades, etc.

Lire la suite

Défense & Election Présidentielle, la question du nouveau porte-avions

 
Le second porte-avions français, censé venir seconder le Charles De Gaulle, est peu à peu devenu un habitué des élections présidentielles. Néanmoins, cette fois, le prochain Président de la République devra trancher, et vite. Les candidats se sont positionnés.

Cet article a été publié dans un premier temps sur le blog Pax Aquitania dans le cadre d’une série comparative des programmes des candidats à l’election présidentielle du 24 avril 2017.
Photo: le porte-avions Charles De Gaulle en 2015 – Marine Nationale

Promis dès 2007 par Nicolas Sarkozy, le « PA2 » fut l’une des grandes victimes de la chute des budgets de la défense nationale. Son destin fut même lié pendant un temps à celui des deux portes-avions britanniques, projet qui sombra avec les 100 millions d’euros investis par la France. Depuis, il alimente les débats, mais n’avait jamais semblé ne serait ce qu’approcher le haut de la pile des dossiers prioritaires. Jusqu’à cette campagne électorale 2017 donc.
Lire la suite

Le 3 Octobre 1968, le jour où tout changea

1rec-2ga-alligator-1954

“La F.A.I. est dissoute”, ainsi commence l’article du Cols Bleus du 26 octobre 1968, finalement peu de temps après sa création en 1962. Fallait-il y voir un événement capital ?

Pour cela rappelons-nous de ce qu’était la Force Amphibie d’Intervention. Issue du Centre d’Intervention par Opérations Amphibies né au lendemain de la seconde guerre mondiale, La F.A.I. est une force permanente comme nous n’en connaissons plus aujourd’hui : un contre-amiral, ALPHIB, et ses adjoints “Terre” et “Air”, sont à la tête de plus de 700 hommes répartis au sein du groupe naval d’assaut, du groupe spécial amphibie, et de l’escadron de Troupe de Marine équipé de ses 24 LVT. Lire la suite

Entretien avec Fabrice Wolf – Le socle défense, l’épargne pour la Défense nationale

IMG_1011

© D.R.

Ancien pilote de la patrouille maritime dans l’Aéronavale, Fabrice Wolf s’est ensuite spécialisé dans les métiers du Digital avant de devenir consultant en Innovation. Depuis un an, il se consacre à la conception du projet « SOCLE DEFENSE ».

Quels constats justifient selon vous une remise en cause de l’architecture financière du financement de la Défense nationale en France ?

Lire la suite

Le bastion du plateau continental

Carte relief plateau continental européen crédits inconnus.png

La politique déclaratoire du candidat Donald J. Trump laisse de nombreuses traces dans les perceptions européennes en attendant que le cadre diplomatique (entre réactions au nouveau style présidentiel et une impatience à peine dissimulée) soit arrêté. Une partie de l’Europe atlantique craint de perdre le bénéfice de la dissuasion (tant conventionnelle que nucléaire) américaine et réfléchit tout haut à la pertinence d’une dissuasion européenne. En attendant de revenir à un probable statut quo, il s’ouvre un espace de manœuvre pour affermir un pilier européen dans l’Alliance Atlantique grâce à une des mesures envisageables : la constitution d’un bastion du plateau continental.

Lire la suite