Diplomatie navale de l’Iran et les facilités navales de Syrie

4d4ee03e64b989d9

La croisière des navires iraniens suscite quelques vagues. Ces quelques remarques hostiles n’empêchait nullement l’Égypte de respecter le libre passage des unités de la marine iranienne par le canal de Suez. Toutefois, cela révèle une diplomatie navale très active dans la recherche d’un désenclavement politique.

Lire la suite

Marine et Marine spatiale

Lagrange_2_mass

© Wikipédia.

Nous finirons bien par nous intéresser au sujet : la décristallisation de la militarisation de l’espace. La cristallisation existait du temps de l’URSS et de l’équilibre établis avec le rival américain. Alors que la décristallisation s’opère aujourd’hui par l’apparition de nouveaux acteurs pouvant disputer l’hégémonie américaine sur le milieu spatial. On pense à la Chine, on pensera bientôt à l’Inde. Peut-on penser au Japon ? L’Europe pourrait avoir une place de choix mais créer une agence commune pour les télécommunications et l’observation… Le bénéfice de la chose n’a pas encore filtré à travers les murs des administrations européennes.

Lire la suite

Renforcer la puissance navale ? MdCN : Premier et Second Echelon

25eb8384758c857e2119bc62650bd42b.jpg

L’introduction du Missile de Croisière Naval (MdCN) dans la Marine nationale tant dans ses exemplaires destinés aux flottes de surface que sous-marine doit souligner l’accroissement significatif des capacités de frappes vers la terre, en plus de celles du groupe aéronaval. Cette complémentarité ne doit pas dissimuler les nouvelles capacités, en la matière, des MM40 Exocet Block III qui peuvent désormais frapper des cibles côtières, augmentant sensiblement le nombre de coups.

Lire la suite

La fin de la puissance nucléaire anglaise ?

HMS_Vanguard_(S28)

Il est de plus en plus manifeste que Londres n’ambitionne plus d’opérer une dissuasion nucléaire. Tout du moins, certainement plus dans sa forme actuelle. La définition de l’équivalent britannique de la FOST a d’ailleurs évolué. Depuis la crise financière on a entendu ici ou là des responsables anglais exprimer des déceptions quand à la special relationship. Il a même été publiquement dit que la force nucléaire anglaise n’était pas indépendante mais autonome, la nuance de vocabulaire est terriblement importante. Entre autre aveux, le vrai « maître » de cette force en cas d’utilisation serait plutôt le SACEUR qu’un responsable britannique.

Lire la suite

Some Principles of French Fleet of 1940

Provence-3

La littérature est très abondante sur la marine française pendant la Deuxième Guerre mondiale (1939 – 1945), ainsi que de sa montée en puissance durant l’entre-deux-guerres (1919 – 1939) sous la férule du ministre Georges Leygues et des amiraux Durand-Viel et Darlan dans le contexte du désarmement naval1. Il est souvent rapporté c’était l’une des plus belle flottes que nous ayons jamais eu. Elle souffrait de quelques défauts, inévitables, certes. L’anarchie des calibres, par exemple, n’était pas explicable, tout comme l’absence de mesures conservatoires pour transformer une infériorité quantitative en supériorité qualitative.

Lire la suite

Du SNA Émeraude en général, du destin international raté de la classe Rubis en particulier

79_09_lancement_provence_3

© Inconnu. Lancement du SNA Provence le 7 juillet 1979.

Quelques commentaires et notes sur les premières occasions françaises de considérer un sous-marin à propulsion nucléaire comme navire de guerre exportable. Certaines marines citées sont revenues sur les ambitions initialement exprimées pour tenter, une nouvelle fois, de les satisfaire.

Lire la suite