Diplomatie du porte-avions : absence, redondance et logistique

Agapanthe_2010.png

De manière surprenante, la Russie bien que pouvant s’appuyer sur deux groupes navals centrés, respectivement, sur les Kuznetsov et Pierre le Grand, voire les deux réunis, est absente physiquement de la partie navale de la crise. Tout comme la France l’est en raison de l’indisponibilité du Charles de Gaulle. Les Etats-Unis déplaçaient rapidement une Expeditionary Strike Force (ESF) composée d’un Carrier Strike Group (CSG) centré sur l’USS Entreprise ainsi que d’une Expeditionary Strike Group (ESG) centrée quant à elle sur le LHD USS Kearsarge.

Lire la suite

Publicités

USS Kearsarge : la puissance incapable

SHIP_LHD-3_USS_Kearsarge_lg

Depuis le début de la crise libyenne, les États-Unis mobilisent une  Expeditionary Strike Force (ESF) composée d’un Carrier Strike Group (CSG) centré sur l’USS Entreprise ainsi que d’une Expeditionary Strike Group (ESG) centrée quant à elle sur le LHD Kearsarge. L’ESF (CSG + ESG) basculaient depuis le théâtre de l’océan Indien jusqu’au bassin occidental de la Méditerranée. La première mesure coercitive qui pourrait être prise contre les forces loyalistes de Libye serait une zone d’exclusion aérienne. Ce n’est pas anodin puisque l’arme aérienne reste la seule arme du régime pour pouvoir toucher l’ensemble de son propre pays.

Lire la suite

Renforcer la puissance navale française ? L’Arsenal Gear, le futur des forces sous-marines nucléaires

Arsenal_Gear

Le propos est bien particulier dans ce billet puisqu’il s’agit de montrer qu’un jeu vidéo a fait de la prospective stratégique. Il s’agit de la célèbre saga Metal Gear Solid (Wikipédia en relate bien l’histoire). L’intérêt de ce jeu, en ce qui nous concerne, est double puisqu’il est à la fois :

Lire la suite

PA 58 : du PA2 vers le PA3 ?

pa_58_12

© JJMM

Dans les années d’après-guerre la France reconstruisait sa marine. La IVe République effectua, alors, un travail plutôt fantastique, vu les conditions du pays, vu ses finances, par conséquent. À l’avènement de la Ve République des projets emblématiques comme la force aéronavale autour des Clemenceau et Foch, et la dissuasion, sont très avancés et hérités de la IVe République.

Lire la suite

Du Rafale N au Harrier sur BPC ?

NTCD

© Brunchec.

Nous nous sommes déjà fait l’écho (Rafale Marine Biplace, JSF et collision) de « l’intérêt » opportuniste manifesté par les Britanniques à propos du Rafale. Nous avons même tenté de montrer qu’une renaissance du Rafale N n’était pas à exclure si on prenait nos voisins d’outre-Manche au mot (et donc faire semblant de ne pas voir que le partenariat français est le pion modérateur des échanges « diplomatiques » sur le programme JSF entre États-Unis et Royaume-Uni).

Lire la suite