Présentation de L’Arsenal

Pour L’Arsenal l’aventure a commencé en 1996 avec la parution des deux premiers modèles au 1/400, l’Aviso A-69 et la Corvette Flower.

L’idée était de proposer aux amateurs une continuité à la série Heller qui avait fait le bonheur de bon nombre de maquettistes jusque dans les années 70.

Suivra ensuite une gamme d’accessoires toujours à la même échelle, puis très vite de nouveaux kits au 1/350 et 1/700 pour suivre l’évolution du marché international.

Dernière branche ajoutée à l’arbre, L’Arsenal-Aero conçoit et produit de nombreuses références au 1/48 et 1/72, principalement dans le domaine des charges emportées par les jets modernes.

A l’origine, la conception des prototypes se faisait à l’ancienne à partir de carte plastique, Syntofer, huile de coude, en espérant que tout se passe bien et que le résultat final soit à la hauteur des espérances !

Aujourd’hui, tous les masters sont conçus en utilisant les meilleurs logiciels de modélisation, à partir de sources de documentation fiables, et le prototypage est réalisé par impression 3D avec des machines performantes, garantissant ainsi une représentation fidèle de la réalité.

Après pratiquement vingt ans à la barre, Jacques m’a laissé les commandes et je suis depuis trois ans à la tête de cette superbe société artisanale française.

Après un certain temps passé à développer et réorganiser l’Arsenal, depuis un an, nous nous concentrons sur la sortie de nombreuses nouveautés.

Par exemple, nous avons sorti plus d’une vingtaine de modèles aéronavals en 2017, sans compter des accessoires navals. Et 2018, verra des sorties tant attendues comme le kit de la frégate Georges Leygues, le kit du P400, le set d’amélioration du lynx au 1/48 …et bon nombre d’accessoires.

Je vous donne donc rendez-vous sur notre site pour découvrir nos produits et notre actualité, vous, maquettistes passionnés !

Mélaine

Publicités

La Compagnie s’agrandit !

cordeliere2

La Cordelière était baptisée officiellement le vendredi vingt-huit octobre de l’an De Grasse deux mille seize. Depuis le premier embarquement des gens de la Compagnie, cette dernière a vu ses rangs grossir. Il était temps de présenter les nouveaux membres !

Lire la suite

Tragédie de l’ARA San Juan

29926_image5a0b826f8fb1a

C’est avec une très grande tristesse que nous apprenons la confirmation du naufrage de l’ARA (Armada de la República Argentina) San Juan (TR1700), l’un des trois sous-marins de la marine argentine. Ils étaient 44  sous-mariniers (cf. infra) – dont la première sous-marinière sud-américaine (Teniente de navío Eliana María Krawczyk) -, en mission de routine comme beaucoup d’autres sous-marins de par le monde. Eu égard à l’ensemble des déclarations données, une hypothèse voudrait que le sous-marin ait été perdu corps et biens le 15 novembre. Sa position reste à déterminer et, en fonction de celle-ci, la visite de l’épave sera très probablement à la portée d’un très faible nombre de nations.

Lire la suite

En pensant aux vacances…

affiche3M

La Loire Atlantique, avec Saint Nazaire, est connue pour ses chantiers et sa base sous-marine. Mais il y a aussi, de « l’autre côté du pont », une merveille dans un écrin de verdure et de pins tout aussi attrayante, une escale « famille » : Saint Brevin, une terre chère au coeur d’Anne de Bretagne et de Nicolas Fouquet, qui séjournèrent chacun à leur époque au manoir de La Guerche.

C’est sur cette terre, où les eaux de la Loire se mêlent à l’Atlantique et à 45 minutes de Nantes, que se situe le Fort de Mindin qui scrute l’estuaire depuis 1861 et abrite le Musée de la Marine de Mindin Lire la suite

Défense & Election Présidentielle, la question du nouveau porte-avions

 
Le second porte-avions français, censé venir seconder le Charles De Gaulle, est peu à peu devenu un habitué des élections présidentielles. Néanmoins, cette fois, le prochain Président de la République devra trancher, et vite. Les candidats se sont positionnés.

Cet article a été publié dans un premier temps sur le blog Pax Aquitania dans le cadre d’une série comparative des programmes des candidats à l’election présidentielle du 24 avril 2017.
Photo: le porte-avions Charles De Gaulle en 2015 – Marine Nationale

Promis dès 2007 par Nicolas Sarkozy, le « PA2 » fut l’une des grandes victimes de la chute des budgets de la défense nationale. Son destin fut même lié pendant un temps à celui des deux portes-avions britanniques, projet qui sombra avec les 100 millions d’euros investis par la France. Depuis, il alimente les débats, mais n’avait jamais semblé ne serait ce qu’approcher le haut de la pile des dossiers prioritaires. Jusqu’à cette campagne électorale 2017 donc.
Lire la suite