1,4 + 0,21 ≠ 2%

© Ewan Lebourdais. SNLE classe Le Triomphant.

© Ewan Lebourdais. SNLE classe Le Triomphant.

La sortie disproportionnée du Président de la République à l’encontre du général Pierre de Villiers – que le Président recevra le 21 juillet –, Chef d’État-Major des Armées (CEMA), est l’occasion pour un citoyen d’apporter son soutien au CEMA. « Dire, ce n’est pas se plaindre ». Ne pas dire c’est manquer à la dignité de sa charge. Un budget de la Défense à 1,79% est une base totalement viciée sans lien avec le réel des questions stratégiques. La France ne peut pas se satisfaire d’une hausse à hauteur de seulement 0,21%. L’objectif des 2% ne sera atteint que si la base de départ est bien à 1,4%. Sinon, la France désarme. Le Président joue la crédibilité de sa promesse d’atteindre les 2% dès les années 2017 et 2018.

Lire la suite

L’effort naval thalassocratique est-il soutenable ?

US_Navy_031022-N-6346B-045_The_guided_missile_cruiser_USS_Chancellorsville_(CG_62)_leads_the_People^rsquo,s_Liberation_Army_Navy_(PLAN)_guided_missile_destroyer_Shenzhen_(DDG_167)_into_Apra_Harbor,_Guam.jpg

Les deux efforts navals de la Chine et des États-Unis d’Amérique méritent d’être sommairement comparés. De là, il y a matière à s’autoriser à relativiser quelques perceptions quant à la puissance chinoise ou à une quelconque tentative de prise de mer. Il est plus intéressant de relever que sur le temps long, la Chine pourrait inexorablement dépasser la puissance militaire américaine.

Lire la suite

Marine nationale (2015 – 2017) : logiciel inchangé, Flotte resserrée

Le camarade Dimitri (Naval Analyses) nous permet d’apprécier la trajectoire de la Marine nationale à l’aube très prochaine de la troisième décennie du XXIe siècle. Et la lecture de Flottes de combat permet tout autant de replacer l’effort naval français dans le cadre des trente dernières années.

Lire la suite

Prise de mer chinoise ?

© Le Monde.

© Le Monde.

Nous abordions la question d’une prise de mer avortée de la part de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques entre le début des années 1960 et la fin des années 1980. D’où l’intérêt de questionner une telle tentative par la Chine dans la mesure où l’ « OBOR » (One Belt, One Road – ou nouvelles routes de la soie) tend à une double prise de mer et de terres tandis que Pékin pourrait bouleverser le jeu énergétique mondial.

Lire la suite

L’Armée de Mer dans les constitutions

Mobilisation_order_france_2_august_1914

Quand est-ce que que surgissait l’appellation d’ « Armée de Mer » ? Cette affaire mineure peut conduire à s’appuyer sur le corpus des constitutions françaises afin de retracer l’évolution de l’appellation de la force armée dans les institutions politiques de la France depuis 1791. Dans cette perspective ce serait, en définitive, l’appellation de « forces armées » qui s’imposerait. Pratique bien commode et permettant de distinguer la force militaire propre à un milieu – au sens de l’institutionnalisation de la réponse politico-militaire apportée à une conflictualité – de ses divisions tactico-opératives : les « armées », corps d’armées, divisions, brigades, etc.

Lire la suite

Entretien avec Fabrice Wolf – Le socle défense, l’épargne pour la Défense nationale

IMG_1011

© D.R.

Ancien pilote de la patrouille maritime dans l’Aéronavale, Fabrice Wolf s’est ensuite spécialisé dans les métiers du Digital avant de devenir consultant en Innovation. Depuis un an, il se consacre à la conception du projet « SOCLE DEFENSE ».

Quels constats justifient selon vous une remise en cause de l’architecture financière du financement de la Défense nationale en France ?

Lire la suite